Travail forcé

Les victimes de travaux forcés sont des personnes qui sont forcées à faire un travail qu'elles n'ont pas choisi et qu'elles ne peuvent pas abandonner. Elles sont l'objet de contrôles incessants, de punitions physiques, de traitements brutaux et de menaces. Elles travaillent pendant des heures, sans pause, ne sont pas payées, n'ont pas d'assurance et pas de droit. Le plus souvent, elles vivent là où elles travaillent, n'ont pas le droit de quitter ce lieu et n'ont pas de document d'identité. L'exploitation sexuelle est une forme de travail forcé.  

  • 21 millions de personnes sont de nos jours victimes de travail forcé
  • 19 millions de ces personnes sont exploitées par des individus ou des entreprises privées, 2 millions sont forcées à travailler par l'État où elles vivent ou par des groupes militaires rebelles.

Ces personnes sont exploitées

  • dans des ménages privés
  • dans l'agriculture
  • dans des entreprises
  • dans la construction
  • dans l'hôtellerie et la restauration.
     

Ceci se passe souvent dans l'économie souterraine (entreprises illégales, travail au noir) mais aussi dans certains secteurs d'entreprises de sous-traitance ou dans le domaine du "outsourcing" (sous-traitance auprès d'autres entreprises). En Suisse aussi, il y a de plus en plus de ces cas.

NEWS

25.07.2014

 

De plus en plus d'enfants sont victimes de traite et d'exploitation. Voici une des raisons: http://www.bbc.com/news/science-environment-28463036

 

 

 

 

Que puis-je faire?
Tu veux t'engager contre la traite des êtres humains mais tu ne sais pas comment? Voici quelques idées!
Que puis-je faire.docx
Document Microsoft Word 58.7 KB
Détecter les signes
Les « chaînes » de l’esclavage moderne tel qu’il se pratique aujourd’hui, sont souvent invisibles. Les menaces, mensonges et contraintes morales perpétrés par les trafiquants les empêchent de partir. Il se peut que nous les rencontrions dans notre quotidien, sans le savoir.
Les points suivants sont une liste de signaux d’alarme potentiels qui peuvent révéler une situation de traite d’êtres humains.
Détecter les signes.docx
Document Microsoft Word 56.1 KB
DE | FR

Actualité

Bienvenue à la dernière édition du #UpForJustice (#DeboutPourLaJustice), une lettre mensuelle de nouvelles et de prière de la Commission Internationale de Justice Sociale (ISJC) basée à New-York aux États Unis.

 

Nous continuons d’utiliser les nouveaux objectifs du Développement Durable (ODD) comme cadre de nos prières et de nos réflexions. Il y a 17 objectifs, que les 193 pays membres de l’ONU ont approuvé à l’Assemblée générale du mois de septembre 2015. 

Ce mois-ci, la Commissaire Janine Donaldson, Présidente Territoriale des Ministères Féminins et Officière chargée des Projets du Territoire de Nouvelle-Zélande, Fidji et Tonga nous invite à réfléchir sur le 14ème Objectif:

" Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les resources marines aux fins du développement durable."